3 idées d’écriture biographique pour les vacances

Partagez-moi !

idées d'écriture biographie été vacances

Vous n’avez pas encore commencé à rédiger le livre de votre vie ou de votre famille ?

Tant mieux, car vous pouvez profiter des vacances pour écrire un peu de votre histoire familiale ou de votre autobiographie !

Voici trois premières propositions pour vous lancer en toute légèreté.

D’autres suivront dans le prochain article (c’est ma série de l’été, en somme) !

 

Écrivez à partir de vos photos de famille

Si les images peuvent illustrer un récit, elles peuvent aussi servir de point de départ à l’écriture.

Choisissez des portraits individuels ou de groupe, des photos qui vous sont chères, qui vous intriguent, des clichés dont vous connaissez l’histoire ou dont vous ne savez rien mais qui stimulent votre imagination…

Écrivez ce que montrent ces images, ce que vous en savez (les personnes que l’on y voit, le moment et le lieu où elles ont été prises…), ce qu’elles vous évoquent, ce qu’elles suscitent en vous.

Et, pourquoi pas, imaginez ce qui s’est passé juste avant et après la prise de vue !

Vous pouvez aller jusqu’à matérialiser votre œuvre par un livre photo. Désormais, tous les prestataires en ligne (Photobox, Pixum, Blurb, Cewe…) vous permettent d’ajouter du texte, dans les proportions que vous voulez.

photo de vacances vintage
Et si vous commenciez par vos photos-souvenirs de vacances ?

Pourquoi ne pas en profiter pour créer votre petit atelier d’écriture en famille à partir de photos ? Chacun prend un cliché qui l’inspire et note ses propres impressions, partagées ensuite à travers une lecture à voix haute. Rires et émotion garantis !

 

Tenez un journal

Écrire un journal est une excellente pratique pour s’habituer à mettre en mots des sensations, des images mentales, des sentiments… Mais aussi pour développer votre voix d’écriture, votre style. Et, bien sûr, pour conserver la mémoire de ce qui se produit dans votre vie.

En principe, un journal n’est pas destiné à être lu par les autres. C’est un espace sûr et protégé qui n’appartient qu’à vous, sans crainte du regard des autres. Vous êtes libre de tout y dire, en faisant taire la petite voix qui critique ou dénigre ce que vous écrivez.

Vous pouvez noter ce qui se passe au jour le jour, seul ou en vous aidant du livre Écrire son journal. 80 propositions d’écriture pour mieux saisir l’inspiration selon son humeur du jour, de Marion Rollin.

Vous pouvez aussi consacrer votre journal aux événements passés, au gré de ce qui vous vient à l’esprit, sans chercher à rien organiser.

Enfin, vous avez le choix de rester généraliste ou d’approfondir un thème en particulier : vos plus anciens souvenirs, les moments qui ont changé le cours de votre vie, les personnes ou les moments qui vous inspirent de la gratitude…

Explorez, expérimentez, laissez-vous aller… Vous serez surpris de tout ce qui peut affluer et développerez votre habileté à écrire.

Utilisez sans modération vos cinq sens (vue, odorat, ouïe, toucher, goût) pour dépeindre et revisiter les scènes, les lieux, les êtres.
Essayez aussi de retrouver et de décrire les sensations corporelles associées à des souvenirs.
Grâce à tout cela, vous donnerez de la couleur et de la richesse à votre récit.

carnet pour écrire des souvenirs
Il vous attend !

 

Jouez avec les listes

Dresser des listes est un très bon exercice pour déclencher l’écriture ! Simple, ludique, la liste va à l’essentiel tout en permettant la créativité. Certains l’utilisent aussi comme véritable outil d’épanouissement personnel.

 

les grands classiques

Vous pouvez écrire :

• des « je me souviens », inspirés par ceux de Georges Perec :

« […] Je me souviens du jour où le Japon capitula.
Je me souviens des scoubidous.
Je me souviens que j’avais commencé une collection de boîtes d’allumettes et de paquets de cigarettes. » […]

• les 50 choses que vous voulez faire avant de mourir (encore Perec, grand auteur de listes et d’inventaires) ;

• des « j’aime/j’aime pas » ;

• des « choses qui… », inspirées des Notes de chevet de Sei Shonagon. L’ensemble des « choses qui » de Sei se trouve derrière ce lien. Je serais étonnée que rien ne vous inspire !

• des « il y a », procédé utilisé par d’Apollinaire dans plusieurs poèmes, dont celui-ci, écrit dans le train amenant l’auteur au front en 1915.

 

Mille et une listes

Le procédé peut être adapté à l’infini ! Vous pouvez ainsi écrire la liste :

• de vos souvenirs les plus drôles ou les plus éprouvants, des moments charnières, de vos regrets, de vos réussites… ;

• de vos découvertes généalogiques les plus émouvantes, les plus surprenantes, les plus embarrassantes… ;

• de vos vacances :

« Aux Vans, le feu partout où nous allons. »
« Chez mémé, où tout se joue le long des chemins blancs. »

• de vos trésors de famille, des jeux de votre enfance, de ce que vous aimez chez chacun de vos proches, de ce que vous avez en commun avec votre grand-père (ou vos cousines, vos oncles, vos amis… voire vos célébrités préférées !)

À vous de jouer pour vous approprier ces idées, les adapter, les détourner, en inventer d’autres.

Des propositions de listes se trouvent dans les dernières pages de mon e-book gratuit. Rendez-vous ici si vous ne l’avez pas encore téléchargé !

 

Est-ce que vous écrivez pendant les vacances ? 

Si vous avez une idée d’écriture à partager, racontez-nous en utilisant les commentaires !

Pour découvrir d’autres idées d’écriture, c’est par ici et par là !

 

Partagez-moi !

9 réflexions au sujet de « 3 idées d’écriture biographique pour les vacances »

  1. De très bons conseils, surtout l’idée de jouer avec des listes. C’est parfait pour ne rien oublier et pour commencer à écrire. 🙂

    • Faut-il y voir un signe ?!
      En tout cas, cela me fait penser à une autre idée, dédiée aux dames ou demoiselles qui sont en congés… de maternité 😉 : écrire ses impressions de grossesse en s’adressant au futur bébé, qui les découvrira dans quelques années. J’ai eu l’occasion de lire un tel journal, c’est vraiment sympa et touchant !

      • C’est une bonne idée. J’avais essayé lors de ma première grossesse, mais là rien. Pas le courage!
        De plus je suis dans un autre objectif vu que mon projet ne commence qu’à partir de mes AGP.

  2. Bonjour Hélène

    Merci pour ces judicieux conseils, j’ai très envie d’écrire, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai beaucoup de mal à parler de moi et les listes pourraient constituer un bon point de départ…à suivre et dans la liste de mes envies j’aimerais bien tenir un blog mais je suis nulle en informatique…
    Bonne journée
    Michele

    • Bonjour Michèle,

      et bienvenue sur le blog !

      Oui, les listes sont un bon point de départ. Quant au blog, votre motivation vous aidera sans doute à apprivoiser la technique, même si vous aurez peut-être besoin d’un petit coup de main au début.

      Quel sujet aimeriez-vous y aborder ? Qu’avez-vous « très envie d’écrire » ?

      Bonne fin de journée à vous 🙂
      Hélène

    • Bonjour Danyel,

      il n’y a aucune naïveté dans cette question, bien au contraire.

      Pour des listes ou un journal, je trouve que l’écriture sur papier est plus appropriée, plus immédiate.

      D’une façon générale, choisissez l’option qui vous convient le mieux, en testant. Est-ce que les mots arrivent plus facilement quand vous écrivez sur papier ou sur ordinateur ?

      L’informatique permet de modifier des phrases ou de déplacer des paragraphes plus proprement. Mais si vous préférez rédiger sur papier, vous pouvez taper votre texte dans un second temps et en profiter pour le retoucher un peu.

      Bonne journée, à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *