Quel est le meilleur moment de la journée pour écrire ?

Si vous aimez cet article, pourquoi ne pas le partager ? Merci !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

meilleure heure meilleur moment pour écrire

Ce n’est pas toujours facile de prendre le temps d’écrire le livre de sa famille ou ses mémoires. Il y a le travail, la famille, les tâches quotidiennes, la fatigue…

Alors autant choisir le moment le plus propice ! Celui où l’on est le plus productif, où le cerveau est dans sa meilleure forme, où notre horloge interne nous permet d’écrire avec le plus de facilités.

Je pense faire partie des gens « du soir ». Mais dans un article récent de Psychologie positive, j’ai lu que 90 % des personnes auraient les mêmes rythmes biologiques.

Le journaliste s’appuie sur des études scientifiques et sur ses propres expérimentations : lui qui pensait être du soir a finalement découvert qu’il écrivait mieux le matin  !

J’ai donc cherché à en savoir plus. Chacun pense connaître le meilleur moment pour soi, mais existe-t-il vraiment un meilleur moment pour écrire ?

 

Vous êtes plutôt Victor Hugo ou Amélie Nothomb ?

Ce n’est pas grâce aux auteurs que l’on connaîtra la meilleure plage horaire pour l’écriture, puisqu’on trouve à peu près tous les cas de figure :

heures écriture auteurs écrivains

● Parmi les auteurs du matin : Dickens, Kant, Maya Angelou, Murakami. Amélie Nothomb, elle, se lève à 4 h et commence à écrire à 4 h 10 quoi qu’il arrive.

● Quelques adeptes du soir et de la nuit : Hugo, Flaubert, Proust, Kafka. Chez les contemporains, Anna Gavalda s’y met « quand les enfants sont couchés » et s’arrête en général à 3 h du matin.

● Peu écrivent en pleine après-midi.

● D’autres, enfin, travaillent à différents moments de la journée. Balzac ou Don DeLillo, par exemple.

 

Facebook et Twitter

Qu’en est-il du côté des auteurs non professionnels ?

Lætitia, qui a écrit la vie de ses grands-parents, m’a expliqué sur Facebook :

« La semaine, je bosse, et le week-end, il y a les courses, le ménage, les enfants. Donc, difficile de dégager beaucoup de temps la journée. Reste la soirée, la fin de soirée. Le moment idéal, où mon cerveau se remet au travail, librement, sans bruit dans la maison, c’est vers 22 h. Et si je ne perds pas trop de temps sur Facebook 🙂, je ne m’arrête plus. Minuit, 1 h, 2 h du matin. »

J’ai aussi mené un petit sondage sans prétention auprès de mes abonnés sur Twitter. Voilà ce que ça donne :

sondage twitter écriture moment écrire

Le monde serait-il irrémédiablement divisé entre ceux qui écrivent le matin et ceux qui écrivent le soir ?

 

Que dit la science ?

 

on est plus concentré à partir de 10 h… mais pas que 

On lit souvent que, pour la très grande majorité des personnes, les facultés intellectuelles sont optimales entre 10 h et 13 h.

Nous serions plus alertes et plus concentrés.

Le journaliste de Psychologie positive nous apprend que l’on doit cette découverte (1953) au biologiste américain Nathaniel Kleitman. Elle semble avoir été confirmée plusieurs fois depuis.

Sauf que… le neuropsychiatre français Marc Schwob ne dit pas tout à fait la même chose. Dans une interview de 2013, il affirme que « le pic de production se situe entre 5 h et 7 h – pour les tâches qui demandent de la vivacité ». Pour ce qui est de la concentration, elle serait maximale « vers 10 h-11 h, puis 15 h-16 h 30 ».

Dans une autre interview, il recommande de ne pas travailler avant 8 h 30 et de consacrer la matinée à des « tâches légères, comme trier son courrier, lire ses mails ou passer quelques coups de fil » (sic). Et indique que « la phase intense de travail commence à 15 heures, jusqu’à 18 heures ».

 

on écrit mieux tôt le matin

Sur un blog américain, je lis qu’on écrit mieux le matin tôt, car :

  • c’est le moment de la journée où l’on a le plus de volonté (ah bon ?). Volonté qui sera peu à peu sapée par les divers stress et contrariétés de la journée ;
  • on est plus créatif dans les instants qui suivent le réveil (ah bon ?).

reveil-horaires-heure

 

Si vous voulez écrire d’une façon créative, l’idéal serait donc de rédiger très peu de temps après avoir ouvert l’œil, selon cette approche.

En revanche, l’après-midi serait le moment idéal pour des tâches plus rationnelles, comme la relecture et la correction de votre texte.

 

il vaut mieux écrire quand on est fatigué

La professeur de psychologie Mareike Wieth, elle, nous conseille de nous lancer dans l’écriture créative quand nous sommes fatigués. Selon elle, les « gens du soir » sont plus créatifs et perspicaces le matin. Inversement, les « gens du matin » résolvent plus facilement des problèmes le soir venu.

 

Bon, il est 17 h 07 et je commence à être perdue…

 

Ce qu’il faut en retenir

En gros, nous serions :

  • plus créatifs au saut du lit ou avant d’aller nous coucher (les deux moments de la journée où nous sommes le plus relâchés). Revoilà nos deux grands groupes d’écrivains ! ;
  • plus concentrés et intellectuellement plus vifs à partir de 10 h et (peut-être) après 15 h.

Cela étant, la science ne semble pas avoir de certitudes à nous offrir en la matière, du moins pour l’instant.

Peut-être parce que le cerveau reste encore un continent largement méconnu.
Peut-être parce que la chronobiologie est une discipline récente.
Peut-être parce que les rythmes varient de toute façon selon les personnes, et selon leur âge.

 

Un moment OPTimal pour chaque tâche

Il ne nous reste plus qu’à bien nous observer et à tester, pour savoir à quel moment :

  • nous faisons preuve de plus de verve et d’inventivité ;
  • nous sommes le plus performant pour analyser et synthétiser des données, celles de notre arbre généalogique par exemple ;
  • notre relisons, réécrivons, corrigeons avec le plus d’efficacité et de pertinence.

écrire le soir, la nuit ou le matin tôt

Compte tenu de ce qui précède, nous serons peut-être surpris !

Sachant aussi que :

  • nos options et marges de manœuvre sont souvent limitées. Comment s’arranger avec nos possibilités ?
  • il y a des jours où l’on n’arrive pas à grand-chose, quelle que soit la tranche horaire 😉

 

L’importance des routines

Que vous vous sentiez du matin ou du soir, le plus important est peut-être d’écrire toujours aux mêmes heures.

Votre cerveau sera ainsi naturellement préparé à « se mettre en route » pour écrire à ce moment-là, et les mots viendront plus facilement.

 

Alors, plutôt Victor Hugo ou Amélie Nothomb ?

 

Si vous aimez cet article, pourquoi ne pas le partager ? Merci !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

6 réflexions au sujet de « Quel est le meilleur moment de la journée pour écrire ? »

  1. Alors moi… je suis mal partie, parce que je suis très irrégulière. Dès que je suis sortie du boulot, je vis sans aucun horaire, c’est valable pour l’écriture comme pour tout le reste !

  2. Très bon article.
    Pour moi, c’est le matin à partir de 9h.
    Mais la journée reste pour prendre des notes,
    et la nuit porte ses fruits.
    Cordialement.

  3. excellent, moi c’est le soir lorsque tout est calme autour de moi, la nuit stop ! je dors, la nuit porte conseil donc………..arrêt, le matin, je repense doucement à ce que j’ai écrit la veille, la journée parfois on fait pleins de choses mais pas forcément écrire, je relis, je corrige, j’écris mais sans productivité et on se retrouve en soirée

    • Excellent programme, Claire, à la fois en immersion et en douceur.
      Bonne suite et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *