Catégories
Avant de vous lancer

10 ruses de sioux pour vous mettre à écrire, même quand vous n’avez pas envie

écrire quand on n'en a pas envie

Le plus dur, c’est de commencer ! Il en va de l’écriture comme du rangement ou du sport (en général 🙂 ).

Mais vous l’avez remarqué : une fois qu’on est lancé, on a parfois du mal à s’arrêter!

Alors, comment amorcer le moteur ?

• Si vous ne parvenez pas à vous asseoir pour vous mettre à écrire,
• si, enfin assis, vous vous découvrez subitement une action « urgente » à faire…
• ou si vous vous sentez accablé par le vertige, la fatigue ou la paralysie face à la page blanche, toutes vos idées s’étant évanouies…

Et si, en plus, cela vous frustre, cet article est pour vous !

[emember_protected]

 

La plupart de ces 10 astuces partagent le même principe de base : pour commencer à rédiger, il ne faut rien attendreNi l’inspiration, ni l’envie, ni la phrase géniale au premier coup.

Il faut gratter. Sortir les mots de sa tête et noircir la page banche.

C’est de cette façon que vous créez une dynamique, car les mots appellent les mots. Alors, l’inspiration, l’envie et (peut-être) la phrase géniale vont pouvoir naître.

Voici donc 10 tactiques pour vous mettre à écrire, quelles que soient votre humeur et votre envie.

Laquelle vous correspond ?

 

1. Vous aimez jouer ?

Alors, mettez-vous en jambes grâce à un petit jeu !

Voici un classique qui a fait ses preuves. Ouvrez un dictionnaire (ou tout autre livre, d’ailleurs) et choisissez 5 mots au hasard. Maintenant, le petit défi consiste à écrire un court texte en utilisant ces mots.

Non seulement vous vous amusez, mais aussi vous amorcez la pompe de l’écriture !

 

2. Cherchez ce qui est facile

Commencez par écrire sur un thème que vous connaissez bien et que vous aimez. En général, cela va de pair.

Ou par une scène ou un dialogue que vous vous rappelez avec plaisir, par exemple.

 

3. Faites des recherches

SI vous aimez ça, commencez votre session par des recherches (généalogiques, historiques, vérification de dates, de lieux…) ou des lectures sur votre sujet, en prenant des notes.

Puis, hop, quand ces préliminaires vous ont insufflé l’énergie et l’envie dont vous avez besoin, exprimez-vous !

 

4. Anticipez

Si vous savez par quoi démarrer votre séance d’écriture, les choses sont beaucoup plus simples.

Par exemple, lorsque je m’arrête d’écrire, je note toujours sur mon manuscrit à quel endroit je dois reprendre (en inscrivant un gros ICI) et par quoi je vais débuter la fois suivante : tel ou tel événement, scène, description…

Pour prévoir ce que vous allez écrire la fois suivante, vous pouvez aussi vous appuyer sur le plan de votre livre.

Si, malgré tout, vous êtes dans le flou au moment d’écrire, grattez quand même ! Écrivez que vous ne savez pas quoi écrire, que vous aviez pensé à ci ou ça mais que vous hésitez, par exemple.

Une fois encore, c’est ainsi que les idées se débloquent et s’éclaircissent !

 

5. Travaillez sur le plan

En principe, on fait le plan avant de commencer à écrire.

Mais pourquoi ne pas étoffer votre plan général au fur et à mesure ?

Concrètement, vous énumérez tous les points à aborder dans un chapitre au moment où vous entamez ce chapitre, et pas avant.

Vous maintenez ainsi une dynamique, en gardant le plaisir de démarrer régulièrement quelque chose de nouveau.

 

6. Corrigez d’abord

Écrire un 1er jet sans revenir sur ce qui est écrit vous donne l’impression d’avancer, et donc vous encourage.

Mais tout le monde ne fonctionne pas de la même manière. Quand vous vous asseyez pour écrire, retravailler ce que vous avez rédigé la fois d’avant vous fournit peut-être l’impulsion pour redémarrer.

C’est à tester ! Et à adopter si ça marche pour vous.

 

7. Cultivez l’envie de replonger dans le récit

Là, il s’agit moins d’un « truc » que d’un état d’esprit.

Si :
● vous brûlez de vous replonger dans une époque, un univers
● vous avez plaisir à retrouver un proche, un ancêtre ou un personnage
● vous aimez développer votre maîtrise de l’écriture, comme un musicien ou un sportif développe la maîtrise de ses gestes…

… vous êtes porté par le désir. Et là, tout est possible !

Dans le même esprit, Hemingway interrompait toujours ses séances d’écriture à un moment où son récit « coulait ».

Étonnant ? Pas tant que ça, quand on comprend que cette petite frustration lui donnait l’appétit de poursuivre le lendemain. Mais aussi de savoir par quoi il entamerait la session suivante. Un exemple à suivre !

 

8. Écrivez n’importe quoi, n’importe comment

L’essentiel est de couvrir la page blanche ! Vous retravaillerez votre texte plus tard, grâce à votre ordinateur et ses possibilités « magiques ».

Si vous ne parvenez pas à rédiger sur votre sujet, écrivez vos joies de la journée passée, décrivez ce qui vous entoure… ou quoi que ce soit d’autre, pourvu que ça vous emballe 🙂

 

9. Créez une habitude

Dimanche dernier, j’ai discuté avec une jeune femme, entrepreneure comme moi. Mais elle, chaque jour à 7 h, elle prend le métro pour rejoindre une salle de sport… puis rentre chez elle pour travailler.

Cela lui donne tant d’énergie et de moral pour la journée que lorsqu’elle fait l’impasse, cela lui manque.

L’effort qu’elle faisait au début est devenu une habitude dont elle a besoin désormais.

La même chose est possible avec l’écriture ! Si l’on prend l’habitude d’écrire, on s’y met sans que ce soit une contrainte ou une discipline. C’est comme ça, tout simplement !
Écrire tous les jours, matin ou soir, est la seule manière :
– d’être de plus en plus à l’aise
– de savoir résoudre plus vite les difficultés
– d’avoir de plus en plus d’idées et d’envies !

 

10. L’astuce ultime, qui marche à tous les coups

Pour moi et pour d’autres.

C’est l’astuce des 10 minutes. Quand je n’ai pas envie d’écrire, je décide de m’y atteler pendant 10 minutes.

Un tout petit pas, mais qui m’évitera cette sensation pénible de n’avoir rien fait, avec la culpabilité et l’auto-dénigrement qui en découlent parfois.

« J’écris 10 minutes et j’arrête. » La plupart du temps, je poursuis. Mais si je m’interrompt au bout des 10 minutes, je suis quand même contente de moi 🙂

 

Vous reconnaissez-vous déjà dans l’un de ces « starters » ?

Il ne vous reste plus qu’à le(s) tester concrètement. Explorez, adaptez, améliorez ces astuces, pour trouver ce qui marche pour vous !

[/emember_protected]

——————————————————————————————————————–

Devenez (vous aussi) un heureux membre du blog et recevez :

  • mon guide de 210 questions pour réveiller vos souvenirs et commencer à les écrire
  • des outils super-pratiques
  • des techniques avancées
  • des conseils, des astuces et des idées par mail en avant-première

Tout cela est gratuit. Vos informations resteront privées. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

[wp_eMember_registration]

 

4 réponses sur « 10 ruses de sioux pour vous mettre à écrire, même quand vous n’avez pas envie »

tiana41150dit :

Merci pour ces 10 étapes-conseils… pour s’y mettre. Tous les jours je pense m’y mettre, et je « bloque »…bien que j’y pense quotidiennement… Je vais relire tout cela très sérieusement…car le temps passe et tout reste dans la tête. Faut jeter sur le papier ou l’écran…
Merci encore

Et plus on attend, plus ça devient difficile, car on finit par s’en faire tout un monde.
Essayez le truc des 10 minutes, ou même 5 minutes. Douceur, petits pas et légèreté !
Je suis à fond avec vous. Tenez-moi au courant 🙂

Pascale R;dit :

Bonjour Hélène,
Je suis nouvelle sur votre blog et en suis ravie. Je vous remercie bcp pour les conseils que vous partagez, ils paraissent effectivement très utiles, surtout le nr7 de cet article : incroyablement futé ce Monsieur ! et le nr 10, l’astuce est intéressante (d’ailleurs, c’est comme ça que j’ai cessé de fumer, je me conditionnais à l’idée de fumer la prochaine, dans 10mn : cela fait plus de 10 ans et tout va pour le mieux ;))
Désormais, je n’hésiterais plus à me lever très très tôt pour écrire car il est fréquent que les idées me traversent l’esprit à ces heures. Je prétexte de ne pas réveiller mon mari, laissant s’échapper mes inspirations à jamais.
Merci encore
Je marque la date car sur vos postes, il n’y a pas l’année … c’est déroutant : 06/02/2017

Bonjour Pascale, et bienvenue

Si vous êtes du matin, il faut en profiter. Sans forcément vous lever beaucoup plus tôt que d’habitude, d’ailleurs (pas de violence 😉 ).

Excellente, la stratégie pour arrêter de fumer ! Et comme vous avez réussi à vous défaire de l’habitude de fumer, vous êtes sans doute capable de prendre l’habitude d’écrire.

Avec tous mes encouragements !
A bientôt

Les commentaires sont fermés.