Le bal, un thème pour animer nos biographies

Musette ou mondain, en salle ou en plein air, du 14 juillet ou du 15 août, nous avons tous des souvenirs de bal – événement précis ou ambiance générale. Un divertissement que nos aïeux ont connu eux aussi.

Voilà donc une idée de sujet à aborder si vous écrivez l’histoire de votre famille, pour évoquer les loisirs de vos ancêtres, ou votre autobiographie.

Lire la suite

Calculer les marges de votre livre : la méthode infaillible

Quand vous créez un fichier texte pour démarrer votre livre, votre logiciel pré-définit la dimension des marges. Word, par exemple, vous attribue d’office 2,5 cm des quatre côtés.

Cette symétrie est-elle la meilleure option ? Faut-il la conserver ? Bref, quelle taille choisir pour les marges de votre livre ?

Pour fixer ces dimensions, il faut arbitrer entre :

Lire la suite

20 astuces pour dompter l’angoisse de la page blanche

Vous voulez écrire une partie de votre histoire familiale, de votre autobiographie… ou tout autre texte d’ailleurs. Mais au moment de vous y mettre, votre cerveau se grippe, vos doigts flageolent : vous vivez la fameuse angoisse de la page blanche.

page blanche angoisse syndrome blocage

Nous avons vu lundi les causes possibles de ce syndrome, et le premier moyen de le surmonter : éclaircir vos idées et faire le point sur ce que vous voulez dire.

Hélas, cela ne suffit pas toujours. Je vous avais promis des astuces pour remédier au blocage persistant, les voici*.

Lire la suite

L’angoisse de la page blanche : comment s’en défaire ?

Un quart des Français – et la moitié des 65 ans et plus – aimeraient écrire une biographie ou une autobiographie, selon un sondage paru en début de mois.

Pourtant, la plupart en restent au stade du projet. L’angoisse de la page blanche aurait-elle encore frappé ?angoisse-page-blanche-blocage

Nous avons tous connu cette situation. On s’installe pour écrire, on choisit son plus beau stylo ou le meilleur titre pour son fichier Word, et puis… on sèche. Les idées s’embrouillent, le cerveau est pris de vertige, on ne sait plus rien. On est pa-ra-ly-sé. Lire la suite