Comment écrire un livre : 12 façons de surmonter vos craintes

comment écrire livre vie famille

Je ne sais pas où vous en êtes avec l’écriture de votre livre.

Mais il se peut que vous soyez freiné par le doute et les appréhensions.

Écrire un livre, cela vous paraît insurmontable !

Vous vous posez des tas de questions, tergiversez, envisagez des scénarios aussi sombres qu’un long tunnel sans fin…

Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul dans ce cas.

Le simple fait de ne pas savoir par où commencer a empêché de nombreuses personnes pleines d’espoir de transformer leurs rêves en réalité.

Heureusement, tout le monde peut prendre des mesures pour réussir à écrire le livre de sa vie ou de sa famille.

La réalité, c’est que ce livre peut changer votre vie : il peut vous aider à ouvrir le dialogue avec vos proches, à découvrir ce que vous n’aviez pas compris jusque-là à propos de vous-même ou de vos aïeux…

Vous devenez un auteur. Se développent en vous des sentiments de fierté, de satisfaction et d’apaisement.

Si vous voulez écrire un livre, voici 12 techniques pour surmonter votre peur de l’écriture et vous permettre de continuer.

Vous ne resterez plus paralysé à regarder fixement votre page ou votre écran blanc !

 

1. Délimitez soigneusement les contours de votre livre

Écrire l’histoire de sa vie ou de sa famille est un sujet bien trop vaste et écrasant.

De quoi voulez-vous parler exactement ? Et de quelle façon ? Qu’est-ce qui vous intéresse ? Quelle sorte de livre vous fait envie ?

Mettez au point un projet clair, soigneusement délimité, cohérent… et motivant !

 

2. Ne vous inquiétez pas si votre livre n’est pas parfait du premier coup

Pendant que vous écrivez le premier jet, ne vous laissez pas aller à penser à ce qui ne va pas dans votre livre.

Votre objectif devrait être d’exprimer toutes vos idées, avant de revenir en arrière pour relire et améliorer votre texte.

 

3. Arrêtez de penser à ce que les autres vont penser

Ne vous inquiétez pas de ce que les autres vont penser de votre écriture ou de votre livre.

Pour vous y aider, restez focalisé sur ce que vous avez à dire. Car c’est bien cela qui compte : que vous transmettiez votre message.

 

4. Dégagez du temps pour écrire

Le « manque de temps » masque souvent une peur ou l’absence de priorités.

Si vous voulez terminer votre livre sans y passer des années, aménagez une plage quotidienne de temps réservé à l’écriture.

Ce livre doit devenir votre priorité du moment. Pas de panique : si votre projet est bien défini (voir le point 1), il vous « portera » et vous aurez envie d’y revenir tous les jours !

 

5. Sachez pour qui vous écrivez

Enfants, petits-enfants, public plus large ou générations futures : quand vous savez à quels lecteurs vous destinez ce livre, vous écrivez en vous adressant à eux.

Comme si vous leur parliez.

C’est très aidant et motivant !

 

6. Divisez votre écriture

N’écrivez pas en pensant au livre entier. Divisez votre écriture : un chapitre à la fois ou une « section » tous les jours. 

Structurez votre ouvrage de façon à ce que les chapitres soient courts, pour avoir souvent la satisfaction d’en terminer un !

Vous n’êtes pas obligé d’écrire votre livre en suivant l’ordre des chapitres. Commencez par celui qui est le plus facile pour vous 🙂

 

7. Garder la correction et la mise en page pour la fin

Quand vous vous corrigez au fur et à mesure, ou que vous vous arrêtez pour peaufiner la mise en page, vous risquez de perdre le fil des idées, mais aussi le flux de l’écriture

Rédigez en vous concentrant sur le contenu (informations, pensées…), sans vous interrompre. Vous pourrez revenir en arrière et modifier plus tard.

 

8. Libérez-vous des distractions

Comme vous le savez, il est facile de se laisser distraire ! Surtout si vous vous inquiétez à propos de la tournure de votre livre.

Si vous avez besoin de vous isoler dans un endroit calme, n’hésitez pas à le faire. Libérez-vous des distractions et écrivez.

 

9. Pensez à l’envie de réussir plutôt qu’à la peur d’échouer

Si vous vous dites que vous n’y arriverez pas, il est probable que vous n’y arriverez pas. Vous partez battu !

Plutôt que de vous concentrer sur la peur et les raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas écrire un livre, concentrez-vous sur les bienfaits que ce livre apportera à votre vie.

Et bien sûr, fixez-vous un projet de livre qui vous correspond (voir le point 1), clair et adapté : si vous voulez écrire une « encyclopédie », je comprends que vous soyez découragé avant même d’avoir commencé !

 

10. Sachez vous arrêter

Sachez reconnaître quand il est temps de terminer votre livre.

En prenant un peu de recul, vous devriez être capable de vous dire que votre travail est aussi complet que possible, plutôt que d’être obsédé par de petits détails.

 

11. Connaissez votre message

Quel message voulez-vous transmettre à travers ce livre ?

Au-delà des faits et des dates, que voulez-vous que vos lecteurs en retirent ?

Plus vous savez avec clarté et précision ce que vous voulez transmettre, plus vous avez envie de vous y mettre. Plus votre motivation restera grande et solide.

Et plus votre livre sera intéressant.

 

12. Il n’est jamais trop tard pour commencer

Si vous craignez qu’il soit trop tard pour commencer à écrire, eh bien ce n’est pas le cas 🙂

Par exemple, lisez les témoignages que j’ai publiés sur mon blog au fil des années : il y en a pour tous les âges !

 

Pour tout savoir sur la façon d’éliminer l’angoisse de la page blanche, jetez un œil sur cet article.

 

Avez-vous d’autres craintes qui vous empêchent d’écrire votre livre ?
Dites-moi tout dans les commentaires ci-dessous 🙂

——————————————————————————————————————–

Devenez (vous aussi) un heureux membre du blog et recevez :

  • mon guide de 210 questions pour réveiller vos souvenirs et commencer à les écrire
  • des outils super-pratiques
  • des techniques avancées
  • des conseils, des astuces et des idées par mail en avant-première

Tout cela est gratuit. Vos informations resteront privées. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

 

3 réflexions au sujet de « Comment écrire un livre : 12 façons de surmonter vos craintes »

  1. Bonsoir Hélène,
    En ce qui me concerne, je n’ai aucune crainte parce que j’ai la chance d’avoir acheté votre livre voilà au moins quatre ans. C’est une bible pour moi, je l’ai lu plusieurs fois mais je reviens sur des chapitres précis si nécessaire. Après avoir écris (sur un support Powerpoint)quatre biographies d’une quarantaine de pages chacune, je viens de terminer enfin presque (je peaufine et règle les détails) l’ histoire de ma branche patronymique (depuis le premier ancêtre connu jusqu’à mon arrière grand-père). J’ai passé beaucoup plus de temps (9 mois) que je n’avais prévu mais dans la vie on ne fait pas toujours ce que l’on veut.
    Je souhaitais surtout transmettre aux générations actuelles et futures, donc ce document est réservé uniquement au cercle familial.
    Il ne me reste plus qu’à continuer à écrire les histoires de mes sept autres branches (en partant de mes arrières grands-parents).
    En tout cas, j’ai essayé de suivre au mieux tous vos conseils. Je suis adhérent de votre blog, je ne rate jamais vos messages. C’est grâce à vous si je me suis lancé dans cette aventure et je vous en remercie beaucoup.
    Bien cordialement.

    Bernard.

    • Cher Bernard,

      merci pour votre message encourageant pour toutes et tous.

      Et un grand bravo à vous pour les biographies d’ores et déjà écrites. Dans la vie, on ne fait pas toujours ce que l’on veut mais la persévérance porte ses fruits 😉

      Merci pour votre fidélité, et ravie de savoir que je suis utile.

      Tenez-moi au courant de la suite !
      Hélène

  2. bjour Hélène, je découvre à l’instant votre vidéo de présentation, votre blog, votre sourire et votre générosité. Permettez-moi de vous dire deux mots de mon envie (ancienne) d’écrire l’histoire de ma vie. Cette envie correspondait à un besoin viscéral d’évacuer mon enfance douloureuse et mes angoisses existentielles. Au décès de mon père d’abord il m’a semblé que le besoin était moins prégnant, j’avais effectivement évacué ce trop-plein de douleur, celui de ma mère ensuite, me « délivrant » de mes angoisses. Mais voilà, une amie très chère aimerait que nous écrivions un livre à 4 mains ou plutôt que je me fasse plaisir en écrivant à présent que mon temps libre de retraitée me le permet. Me voilà donc, en pleine réflexion. Autobiographie ? Biographie de cette amie au parcours admirable ? Livre sur un thème porteur (écoféminisme par exemple) ? Bref je suis heureuse d’avoir croisé votre chemin virtuel et je vais derechef étudier toutes les belles opportunités que vous nous offrez. A bientôt j’espère. Très bel été à vous. Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.