Motivation : comment écrire votre livre sans vous forcer ?

Si vous aimez cet article, pourquoi ne pas le partager ? Merci !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

envie plaisir motivation ecrire livre vie famille

Pas toujours facile de trouver l’énergie et l’envie d’écrire !

Et si, au lieu de devoir vous pousser pour écrire, vous étiez poussé, naturellement ?

Je vous propose 3 pistes pour aborder les choses autrement.

 

Si vous préférez lire, voici la retranscription de la vidéo :
Comment écrire sans avoir à se forcer ? Ce sujet m’est venu l’autre jour en lisant un commentaire qu’une personne a laissé sur ma page Facebook. Ce message évoquait le fait de « se forcer à écrire ».

Je me suis dit « Mince, c’est dur de se forcer à écrire», surtout pour un projet que vous n’êtes pas obligé de réaliser. On ne parle pas de votre déclaration d’impôt !

Parce que le problème, c’est que vous vous forcerez une, deux ou trois fois. Et puis, comme vous n’aimez sûrement pas les contraintes vous allez vite abandonner.

Pourtant, écrire votre histoire de vie ou votre livre de famille vous tenait à cœur, et vous avez beaucoup de choses à dire. Ce serait donc dommage de laisser tomber faute d’avoir trouvé le plaisir dans l’écriture.

Comment trouver ce plaisir ?

Eh bien, je vous propose de changer un peu votre façon d’aborder les choses.

De nombreuses personnes ont écrit l’histoire de leur vie ou de leur famille alors que, parfois, elles n’avaient pas un bagage scolaire extraordinaire.
Elles n’avaient jamais écrit de leur vie, elles n’avaient même jamais imaginé qu’elles écriraient un jour.
Pourtant, elles y sont arrivées.

Comment ont-elles fait  ?

J’ai identifié trois pistes pour trouver le plaisir naturel d’écrire, sans avoir à vous forcer.

 

1. Écrire le livre de vie ou de famille qui vous donne envie

Le premier aspect est évidemment celui du livre lui-même.

 

De quoi allez-vous parler ? 

Quel est le sujet qui vous passionne ?

Si vous voulez écrire le livre de votre vie, vous n’êtes pas obligé de retracer votre histoire de A à Z. Vous pouvez choisir une époque ou un aspect de votre vie, par exemple votre vie professionnelle ou votre vie sentimentale, et ne pas aborder le reste.

Si vous voulez parler de votre vie familiale, c’est la même chose. De qui avez-vous envie de parler ? Qui vous intéresse ? Quel aspect de cette histoire familiale vous passionne ?

Optez pour un sujet qui vous prend aux tripes !

 

Quel type de livre vous correspond ?

Par exemple, vous n’êtes pas obligé d’écrire un récit qui court de la première à la dernière page.

Vous pouvez réaliser un recueil d’histoires, un recueil d’anecdotes. Vous pouvez également rédiger à partir de photos.

Vous pouvez aussi écrire un livret de quelques pages, puis en écrire un autre sur un sujet différent quelque temps plus tard.

Il y a beaucoup de possibilités !

Suivant vos disponibilités, suivant ce que vous avez envie de faire, ce que vous vous sentez capable de faire, essayez de trouver la forme qui vous donne envie, qui vous attire, qui vous motive.

 

-> Une fois que vous avez trouvé le sujet qui vous passionne et la forme de livre qui vous correspond, vous êtes beaucoup plus enclin à vous y mettre avec envie, avec entrain, avec impatience peut-être.

 

2. L’écriture d’un livre comme un jeu

La deuxième piste, c’est d’essayer de transformer l’écriture de votre livre en jeu.

 

ce qui nous rend heureux

Ce qui nous rend heureux, ce qui nous éclate dans la vie, ce sont les actions et les entreprises qui nous amènent à nous dépasser.

Regarder la télé ne rend pas heureux. Ça distrait, ça tranquillise peut-être, ça fait passer le temps, mais ça ne rend pas heureux.

Passer du temps sur Facebook, ça ne rend pas heureux.

En revanche, se lancer dans une activité qui représente un défi, cela mobilise notre énergie, notre motivation et nous donne le sentiment de s’accomplir. Et ça, ça nous rend heureux 🙂

Vous pouvez comme cela transformer l’écriture de votre livre en jeu, ce qui sera évidemment beaucoup plus agréable que de vous forcer à écrire.

 

Les 3 caractéristiques d’un jeu

  • Vous avez un objectif précis. En l’occurrence, celui de réussir à écrire votre livre.
  • Le résultat n’est pas certain. Vous n’êtes pas sûr d’y arriver, mais vous croyez quand même en vos chances. Quand on n’a pratiquement aucune chance de gagner, on ne joue pas, tout simplement… Vous savez que vous avez la possibilité de réussir.
  • Le parcours, le déroulement du jeu/d’écriture doit être intéressant. Et pour cela, de petites victoires et de petites défaites doivent être présentes tout au long de la route.
    Ce qui veut dire que les difficultés seront là : elles font partie du jeu.
    Et tout le jeu, justement, est de trouver des solutions, des stratégies pour vaincre les obstacles et obtenir une nouvelle petite victoire. Pour finalement gagner la partie !

 

L’état de flow

Le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi  a écrit des ouvrages passionnants sur ce qui nous rend heureux, sur ce qu’il appelle l’état de flow (flux). Vous savez, cet état où l’on est complètement absorbé par notre activité au point d’oublier tout le reste, de ne pas voir le temps passer.

Lorsqu’on a terminé, on a vraiment l’impression de s’être réalisé pleinement dans cette activité. Ce qui nous donne un sentiment de plénitude et de bonheur.

Pour vous amener à état de flow, les tâches que vous réalisez doivent faire appel à vos compétences. Le fait que vous arriviez à progresser et à réussir ce que vous voulez ne doit pas être le fait du hasard.

Ce qui compte, c’est le fait que vous utilisiez vos qualités.

 

3. Écrire en vous appuyant sur vos points forts

Et précisément, voici la troisième piste pour trouver un maximum de plaisir et de faciliter dans votre projet d’écriture : vous appuyer sur vos points forts, vos qualités, sur ce que vous savez bien faire naturellement.

En général, on ne se rend pas compte que l’on possède un talent (n’ayons pas peur des mots 😉 ). Ce sont souvent les autres qui nous le disent : « Toi, tu es vraiment doué pour ça ! »

Ne cherchez pas des points forts extraordinaires. Observez votre quotidien : que savez-vous bien faire et facilement ?

 

Quelques exemples

  • Vous êtes ingénieux. Que ce soit en cuisine, en bricolage, ou en jardinage, vous trouvez facilement des solutions aux problèmes qui se présentent. Cette qualité vous sera précieuse pour écrire votre livre.
  • Vous avez tendance à savoir bien comprendre les autres et ce qu’ils ressentent, ou bien êtes perspicace pour analyser les situations.
    Vous pouvez exploiter cela dans l’écriture de votre livre. Vous raconterez les faits bien sûr, qui ont leur importance, mais vous consacrerez peut-être davantage de place à exposer comment vous comprenez ces faits, comment vous les analysez.
  • Vous êtes généreux/généreuse. Vous pouvez vous s’appuyer sur cette qualité pour écrire. Gardez cette générosité à l’esprit, car votre livre sera utile à ceux qui vous liront !

 

Ma liste de points forts… pour vous

Si vous utilisez vos points forts, l’écriture sera beaucoup plus facile et agréable pour vous, et beaucoup plus satisfaisante. Vous aurez davantage confiance en vous, et davantage l’impression d’être vous-même, finalement. Vous vous exprimerez pleinement dans votre livre.

Pour vous aider à trouver vos propres qualités, je vous ai concocté une liste de points forts. Elle n’est évidemment pas exhaustive. Mais certaines qualités de cette liste vous correspondent sans doute, ou vous donneront des idées.

Si vous trouvez deux ou trois points forts à exploiter pour écrire votre livre, c’est parfait. Ne cherchez pas plus loin !

Ce qui est génial, c’est que ce petit exercice vous sera utile dans tous les domaines de votre vie. C’est toujours intéressant de connaître ses qualités 😉

Téléchargez votre liste de points forts et qualités utiles pour écrire le livre de votre vie ou l’histoire de votre famille

J’espère que cet article vous aidera à trouver l’énergie, l’envie d’écrire sans avoir à vous forcer.

Pour finalement réaliser sans douleur ce qui vous tient à cœur…

 

Si vous aimez cet article, pourquoi ne pas le partager ? Merci !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

4 réflexions au sujet de « Motivation : comment écrire votre livre sans vous forcer ? »

  1. Merci pour cette vidéo. J’avoue que je préfère toutefois l’écrit souvent plus facile à consulter et… Aussi plus court
    Pourquoi ne pas faire les 2 :la vidéo + un résumé succinct en dessous de la vidéo. Je vous cela sur d’autres sites et ainsi tout le monde est content !
    Merci pour votre Blog qui m’a permis de commencer à rédiger les mémoires es de ma mère !

    • Bonjour ou bonsoir,
      oui, je vais faire comme ça, c’est une très bonne idée.
      Bonne continuation pour écrire les mémoires de votre maman, c’est super. Si vous avez des questions et que je peux y répondre, n’hésitez pas !

  2. Bonjour Hélène,

    J’ai regardé la vidéo et même re-regardé.
    Bien présentée, bonne présentation orale, fluide et naturelle; cela fait preuve d’une bonne maîtrise.
    Le sujet me semble très général, mais donc bien utile au nouveaux venus.
    Quand je regarde autour de moi, je constate que dans les milieux les plus différents (pro et autres) une présentation vidéo est très « in ».
    Pourtant à titre personnel je préfère les contributions écrites. Avec une vidéo je dois me munir d’un crayon et d’un papier pour noter les points que j’ai envie de retenir.
    Je ne sais pas ce qu’en pense la majorité?
    (un très vieille règle de pédagogie ne disait-elle pas: « de ce qu’on entend on retient 10%, de ce qu’on voit on retient 20% et de ce qu’on fait on retient 60% »; j’ignore si c’est encore d’application!)
    Merci en tout cas,
    Paul

    • Bonjour Paul,

      La différence de mémorisation entre ce qui est vu et ce qui est entendu dépend à mon avis du « profil » de chacun : il y a les visuels et les auditifs, et chacun retient au mieux selon son sens de prédilection. Faire est assurément un excellent moyen pour mémoriser… de même que prendre des notes 😉 (cela a été montré chez les étudiants)

      Cela étant, je comprends votre préférence pour les articles écrits. Je vais tenter de faire cohabiter les deux « formats », afin de satisfaire le plus grand nombre.

      Merci à vous !
      Hélène

      PS : si vous avez des sujets d’articles que vous aimeriez lire, n’hésitez pas à me les soumettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *