Photos de famille cherchent propriétaire

Si vous aimez cet article, pourquoi ne pas le partager ? Merci !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

couverture album photos ancien

Quand les beaux jours reviennent, les vide-greniers fleurissent ! Il y a un an ou deux, j’ai décidé de prendre mes distances avec ces lieux de perdition : trop de tentations, des placards qui se remplissent, des étagères qui s’encombrent… L’heure est à l’épure !

Un vide-grenier sur un boulevard de Paris. Que je traverse, donc, avec la résolution de ne jeter un œil à rien. Hélas ! Mon regard fourche… Et je suis stoppée net par le premier objet qu’il rencontre : un vieil album photos.

Je m’approche, je l’ouvre, le feuillette rapidement. Oui, il s’agit bien de photos de famille. Et, non, je ne peux pas le laisser là, abandonné à son triste sort.

Celui qui tient le stand est un professionnel, il ne sait pas m’éclairer sur la provenance de cet album. Une femme ou un homme est mort, et tous les objets en sa possession ont été jetés dans un camion. Personne n’était là pour s’intéresser à l’un des plus précieux de ces objets. Pourquoi ?

Une part de son histoire

Je suis pourtant certaine que quelqu’un, quelque part, serait heureux de découvrir et de choyer cet album photos. Un descendant, une cousine, des amis de la famille, toute personne qui y trouvera une part de son histoire.

Même si je l’ai acheté, cet album ne m’appartient pas. Je l’héberge provisoirement, en attendant de lui trouver de plus légitimes propriétaires. Qu’on se le dise !

Comment faire ? Lancer une bouteille à la mer via ce blog et les réseaux sociaux ? Allez, je tente le coup !

Voici des personnages majeurs de cet album photos. Les reconnaissez-vous ?

communion
Dans cet album de famille, comme dans beaucoup d’autres,
on voit des sourires, des mines sévères, des enfants qui grandissent,
des vieilles dames, des communiants, des soldats, des décors de photographe,
des poses dans l’herbe, des ballons, des p’tits bateaux sur l’eau, des chapeaux,
des costumes bizarres, des coiffures étonnantes, des habits du dimanche, des jeux… 

jeune-femme

file-indienneDe rares indices, hélas : un Émile (1914), un Mathieu, une Lucienne et
une famille Cler. Trois photographes situés à Paris, un à Nevers,
d’autres clichés pris à la campagne, peut-être simplement en région parisienne.

 

jeune-fille

groupeL’un des clichés les plus récents de l’album.

pont-riviereJe passerais bien mes dimanches dans ce petit coin-ci !
Est-ce qu’il vous évoque quelque chose ?

pont-passerelle

pont-cheminee

Un autre décor « remarquable » de cet album familial.
Ajout du 1er juillet : grâce à Joël, nous savons désormais qu’il s’agit de l’ancienne passerelle de la Moselle, dans le quartier parisien de la Villette.

pont-trois-damesCe petit pont-là sert plusieurs fois de cadre à des séances de pose.

champDrôle d’endroit pour une photo, vous ne trouvez pas ?

Je n’ai plus qu’à croiser les doigts ! D’avance, un grand merci si vous pouvez m’aider.

Si vous aimez cet article, pourquoi ne pas le partager ? Merci !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

28 réflexions au sujet de « Photos de famille cherchent propriétaire »

  1. Bonjour Hélène !
    Je comprends ton attitude. Des personnes ont vécues, sont mortes, et sont oubliées à jamais. En ce qui me concerne, je n’ai gardé que très peu de photos de famille, car il y avait beaucoup de photos où je ne connaissais pas les protagonistes. Alors, je me suis dit : « A quoi bon garder ?! ». Cependant, j’ai réfléchi à plusieurs fois, j’ai pris le temps aussi, il y a quelques années de cela, avant de prendre une décision irréversible. Il est important de ne pas juger, car chacun a une histoire particulière au sein d’une famille. Et chacun en fait ce qu’il veut.
    Bonne continuation!

    • Bienvenue Claire.
      Merci pour ton point de vue et ton témoignage éclairants.

      Si mes propos paraissent porter un jugement, j’en suis désolée. Quand je me demande pourquoi personne n’était là pour récupérer cet album, c’est une vraie question ! Parmi les explications qui m’étaient venues à l’esprit : le fait qu’il n’y ait pas ou plus de descendants proches, le fait que la personne qui possédait l’album ait préféré rompre avec tout le monde et soit morte dans la solitude la plus complète, ou même qu’elle ait été odieuse au point de se mettre tout le monde à dos.
      Je ne sais pas. Et c’est peut-être tout à fait autre chose !

      Il est aussi possible, effectivement, qu’aucun descendant n’ait souhaité conserver cet album, pour une raison ou pour une autre. Même si cette attitude est très loin de moi, et que quelque chose là-dedans me fait mal, chaque famille a son histoire et chaque personne a la sienne, tu as raison de le rappeler !

      Au plaisir de te revoir ici
      Hélène

      • Il est possible aussi que vous vous trompiez completement je peux vous dire que je possedais des tas de vieilles photos de ma familles que j’ai toujours voulu conserver mais malheureusement ayant ete expulsee de mon ancien domicile par mon proprietaire qui avait changer les serrures ttes mes affaires y compris albums photos se sont retrouvees a la decharge pensez aussi aux personnes qui ont etes saisies de leurs bien merci beaucoup

          • personnellement dès que j’ai l’occasion de trouver des photos d’inconnu. Je les mets sur le blog peut être que quelqu’un reconnaitra un ancêtre. Je galère tellement a trouvé des photos d’ancêtre. chouette idée.

          • Ce serait super si un site pouvait regrouper « toutes » les photos anonymes, comme une banque d’images…
            Si vous repassez par là, laissez-nous l’adresse de votre blog, on ne sait jamais 🙂

    • Merci Jean-Michel, j’espère vraiment moi aussi.
      Les nombreux partages sur les réseaux sociaux (merci ! merci !) porteront peut-être leurs fruits. Sinon, l’article restera en ligne et, un jour ou un autre…

  2. Mon mari est un fana de photo, de vieux appareils photo et aussi de vieilles photos. Il lui est arrivé d’acheter des vieux albums aux puces et j’avoue que, comme toi, quand je les feuillette, je pense souvent aux personnes qui sont dessus.
    Bravo pour ton initiative, en tout cas !

    • Ton mari aurait peut-être acheté l’album vu tout à l’heure sur une brocante (en fait, le lieu idéal pour exercer ma résistance à la tentation !) : de belles photos prises au Japon dans les années 1920 (?).

      Après tout, il n’est pas exclu que, de fil en aiguille, nos binettes finissent elles aussi par se retrouver dans un pays lointain !

      Merci Marie, à bientôt

      • Je pense que c’est déjà le cas. Pour avoir vécu un an en Inde, je sais que ma binette comme tu dis, a déjà été photographiée… et plus d’une fois 😉

  3. Bonjour Hélène,

    Excellente initiative j’ai moi-même un quart de ma famille originaire des deux-sèvres avec des très vieilles photos que j’ai gardées, malheureusement celles ci ne me parlent pas dommage. Je trouve que retrouver ces vieilles photos dans les brocantes est un manquent de respect vis à vis de nos ancêtres, mais si nous pouvons faire quelque choses pour ces photos et bien ça servira à quelque chose.

    • Merci pour votre commentaire, Chantal.

      Autrefois, tout se transmettait de génération en génération, y compris les vêtements usés. Aujourd’hui, tout peut disparaître. Finalement, les brocantes sont un moindre mal !

      Prenez bien soin de vos photos 🙂

      Bonne journée !

  4. Je n’ais qu’une chose à dire …. Merci !!!
    Merci pour ces personnes qui voient de la ou elles sont,qu’elles ne sont pas tout à fait oubliées …
    Si seulement une personne comme vous pouvait « tomber » sur les affaires de mon A grand mère,que mon grand père a vendu à l’époque pour qq billets a un « brocanteur »,pour aller « étancher » sa soif au café du coin …
    J’ai partager sur mon mur & sur différents groupes FB …
    J’espère sincerement que ces trésors retrouveront un propriétaire familial,qui saura les apprécier à leurs justes valeurs … Des choses irremplacables …
    Bonne journée

    • Votre commentaire me touche, Sylvine.

      Merci pour vos partages, j’espère moi aussi qu’ils permettront à cette famille de rejoindre son vrai foyer !

      Quant aux affaires de votre arrière-grand-mère, songez qu’elles sont peut-être choyées ici ou là par des amateurs d’objets anciens. Des objets qui ont vécu et qui continuent de vivre 🙂

      Bonne journée à vous

  5. Je cherche également des photos de famille, mais hélas, je suis seule à ma généalogie et les photos que vous publiez me donnent espoir que peut-être un jour je trouverai ce que je cherche

  6. Bonjour, je serais tellement heureuse si quelqu’un me transmettait un jour un tel album. Ma famille a tout jeté alors que cela serait pour moi un trésor. Ne jetons pas. Parmi les descendants, il s’en trouve toujours un que ça intéresse de savoir d’où il vient. Et au minimum, ce sont des documents historiques.

    • Quand on jette des archives familiales, on n’imagine sans doute pas à quel point elles auraient été précieuses pour d’autres. Merci d’avoir fait passer ce message, Maithé, il sera certainement entendu.
      A bientôt !

  7. belles photos, intéressantes
    lorsqu’on n’est pas directement impliqué (en tant que membre ou ami de la famille) il est possible quand même d’être ému… Ensuite dépasser le stade des sentiments pour retisser quelques écheveaux de l’histoire toujours banale (au sens sociologique) mais unique de tant de familles, qu’elles soient aisées ou modestes.
    Votre travail est tres utile… et esthétique ! Relier les êtres, quoi de plus beau ?

    • Merci Gabriel. Je suis très touchée par votre message… et par les magnifiques photos que je découvre derrière votre nom.
      Touchée en plein coeur, même. Quelle poésie ! Je reviendrai

  8. Ah si je pouvais trouver des photos de ma famille, et de moi tout bébé, je serais la plus heureuse de femme, j’ai juste des photos de mes grand-parents paternels et maternel.
    Un de mes oncles paternel à jeter toutes les photos de familles parce qu’elles étaient « abimées » j’ai cru que j’allais le frapper quand il m’a dit cela, j’ai beaucoup de regrets j’aurais du demander les photos au décès de mes grand-parents, alors quand je vois des albums entiers vendus sur des sites ou des brocantes ça me mets en colères.
    J’espère que ma fille et mon petit fils garderont le peu de photos de famille que je possède

  9. Bonjour Hélène
    La vie est pleine de surprises et de coïncidences et c’est beau ; vendredi dernier, à la librairie de mon village, un roman a retenu toute mon attention « les gens dans l’enveloppe » d’Isabelle Monnin avec la participation d’Alex Beaupain.
    L’histoire rejoint ce qui vous est arrivé, c’est pourquoi je vous en parle : « En juin 2012, j’achète à un brocanteur sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne sais rien. Les photos m’arrivent dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe il a des gens, à la banalité familière, bouleversante. Je décide de les inventer puis de partir à leur recherche. Un soir, je montre l’enveloppe à Alex. Il dit : « On pourrait aussi en faire des chansons, ce serait bien. » Les gens dans l’enveloppe, un roman, une enquête, des chansons. »
    Mon mari vient de le commencer et ravi de sa lecture… chut, il ne veut rien me raconter l’histoire mais me le conseille d’ores et déjà …
    Voilà Hélène, peut-être une idée à creuser pour vous si le coeur vous en dit ; ainsi, vous pourriez publier les photos avec votre imagination …
    Pourquoi ?
    A bientôt et bonne fin de journée.

    • Bonjour Pascale,
      belle acquisition ! J’espère que vous aimerez ce livre autant que moi !
      J’ai d’autres « bébés » sous le coude mais il se pourrait bien, oui, que « mes » photos donnent naissance à une création 🙂
      Merci, Pascale

  10. bonjour
    tout est possible en janvier j’ai acheté un album identique… j’ai refais l’arbre généalogique pour replacer tout le monde et les renommer dans l’album car je n’avais que trois prénoms et deux noms… j’ai tenu un blog partagé sur FB… et retrouvé une descendante qui hélas étant presque aveugle ne pouvait voir les photos… et il y a une semaine j’ai été contactée par l’arrière petit neveu…. qui me dit qu’il est très intéressé.. historien local et qui a travaillé sur les familles du lieux… et donc son association est très intéressée… de plus il a connu la dernière personne que je cite dans le blog… les photos allaient de 1870 à 1950 . plusieurs militaires mariages etc…. j’ai refait les parcours des hommes de la famille pour les identifier correctement par rapport aux uniformes… j’ai aussi fait les recensements pour les différentes adresses mentionnées sur les fiches matricules.. et le puzzle a pris forme… je vous souhaite la même démarche et la même réussite… avec de la ténacité on y arrive bon courage à vous

    • Bonjour Ann Eva, très chouette expérience et beau travail ! Votre témoignage fait plaisir : merci !

  11. Moi aussi je suis passionnée de généalogie, d’histoire et de tout ce qui y correspond alors les vieilles photos ……
    J’ai trouvé dans une brocante un petit album de photos de famille avec, quelle chance, les noms inscrits au-dessous ( sous certaines photos, pas toutes malheureusement) ainsi j’ai pu faire la généalogie incomplète bien sûr de cette famille
    Tout cela est bien passionnant et j’ai regardé avec beaucoup d’intérêt votre blog
    Merci à vous

    • Ah, les vieilles photos… elles nous font rêver ! Je vous souhaite bien d’autres belles découvertes et recherches généalogiques. Au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *