Avez-vous le droit de publier des photos de famille ?

Si vous aimez cet article, pourquoi ne pas le partager ? Merci !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

vie-privee

Dans une autobiographie ou un livre de famille, peut-on intégrer des photos de personnes encore vivantes ? Des photos de personnes décédées ? Et qu’en est-il des photos d’enfants ?…

Quels sont les risques ?

Après l’article sur les droits d’auteur, voici les règles du droit à l’image (respect de la vie privée).

Et c’est une spécialiste qui nous en parle : l’avocate et photographe Joëlle Verbrugge, du blog Droit et photographie. Merci à elle !

La suite est réservée aux membres. ou inscrivez-vous !

 

Si vous aimez cet article, pourquoi ne pas le partager ? Merci !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

4 réflexions au sujet de « Avez-vous le droit de publier des photos de famille ? »

  1. Merci Hélène (et Joëlle), cela répond parfaitement aux questions que je me pose concernant les photos.
    Quid du fait de citer des personnes vivantes dans un texte ? Est-ce que remplacer le nom complet par une initiale peut faire l’affaire ? (j’imagine aussi qu’il faut se garder d’une quelconque diffamation ou ce qui pourrait être considéré comme tel. Mais a priori, ce n’est pas le but d’un récit familial.)
    Merci encore, je ne me lasse pas du blog.
    Laetitia

    • Merci Laetitia. Moi non plus, je ne me lasse pas du blog 😉

      Les principes de respect de la vie privée ci-dessus concernent aussi les noms.

      Si vous publiez au-delà du cercle de famille, remplacer le nom complet par une initiale ne suffit pas forcément.

      La question à se poser est : peut-on identifier ou non la personne ?

      Si la réponse est oui, il faut demander une autorisation à cette personne, ou à ses descendants susceptibles de subir un préjudice personnel et sérieux.

      NB : je vois que, selon les juges (notamment !), la vie privée inclut la vie affective, le patrimoine, la santé, les convictions, les engagements, les loisirs…

  2. L’article est une excellente mise au point ; il est difficile d’émettre un commentaire puisqu’on est dans le droit. Dans mon propre livre j’ai mis la photo d’une cousine quand elle avait neuf ans et moi quatre, sans lui demander sa permission. Il est vrai que je ne diffuse pas ce livre en dehors du cercle familial.

    • Alors, il n’y a pas de problème !

      Cela dit, il vaut mieux garder à l’esprit que certaines personnes sont très chatouilleuses quant à leur image.

      Mais votre (grande) cousine ne fait sans doute pas partie de cette minorité 😉

      Merci pour votre commentaire, Jean-Michel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *